Le cycle de formation (suite)

Le troisième niveau

La troisième année, c’est une année de synthèse : la première année et la deuxième année consacrées à l’apprentissage de la méthode de travail et au déroulement d’un projet préparent à l’élaboration de l’APD (avant-projet détaillé ou définitif).

L’apprentissage des programmes informatiques professionnels tels que ArchiCAD ou AutoCAD vont permettre l’élaboration des plans techniques et des dessins des éléments de détails de construction nécessaires à la préparation des chantiers d’aménagement. Cette troisième phase d’apprentissage va permettre de mettre en évidence les éléments administratifs incontournables en matière d’aménagement :

Le PC / le DQE / le DCE

L’établissement d’un PC (permis de construire) ou d’une autorisation administrative de travaux, tant sur le plan administratif (lecture et compréhension du PLU, Plan Local d’Urbanisme, rédaction des CERFA correspondants), démarches administratives auprès des autorités compétentes comme les Bâtiments de France ou les monuments historiques, que sur le plan des pièces graphiques à fournir à l’administration (situation, plans, coupes, perspectives et insertion paysagère).

Le DQE : (Descriptif quantitatif et estimatif) qui va permettre le chiffrage précis du projet. Cette étape permet de recentrer le projet sur les coûts du second oeuvre et les éléments de décoration selon les souhaits du client pour en maîtriser le budget. Travail précis et rigoureux, il est réalisé sous forme de dossier relié A4, lisible par des tiers.

Le DCE : (Dossier de consultation des entreprises) qui va regrouper les meilleurs devis de travaux et compléter le DQE et permettre une future gestion du temps de déroulement du chantier, et l’ordre dans lequel les artisans vont intervenir.

Les stages

Obligatoires, ils sont d’une durée d’un mois pour les deux premiers niveaux et de deux mois pour le troisième niveau. C’est souvent votre compétence mise en lumière durant les stages, qui débouchent sur l’embauche, aussi nous prenons un soin très attentif aussi bien à la recherche du stage qu’au retour que vous en rapportez.

L'emploi

La vocation de l’école c’est que vous soyez embauchés : Pendant toute la durée des études, cette idée doit être présente à tous les moments de votre formation.

Un savoir-faire professionnel

Chaque tache apprise sanctionnée par une unité de certification est pour vous une sécurité, car votre futur emploi dépend directement de ce savoir faire professionnel que vous n’apprenez qu’en formation professionnelle :

Être opérationnel tout de suite en entreprise, cela veut dire connaître parfaitement toutes les étapes de travail inhérent à tout cabinet d’architecture, d’architecture intérieure, de design ou de décoration.

Faire de votre passion votre travail

C’est parce que vous avez la capacité à proposer des solutions concrètes et réalisables, à établir un DQE, à concevoir et rédiger les éléments techniques et réglementaires du permis de construire, des autorisations administratives de travaux, de présenter de manière commerciale un projet, être opérationnel sur le terrain pour faire des EDL, des relevés de mesures, des rendez vous clients, d’être capable d’intervenir à toutes le étapes d’un projet que vous devenez indispensable dans une entreprise et que vous êtes embauchés !

La licence professionnelle en alternance

L’année de licence, c’est une année en alternance qui permet d’obtenir une licence professionnelle niveau II. 2 journées de cours à l’école, 3 jours en entreprise.

Concrétisation professionnelle

Cette année de licence va vous permettre d’entrer dans l’entreprise et vous y faire apprécier et, en même temps de finaliser votre formation par la réalisation d’un projet réel que vous traiterez dans son intégralité et que vous soutiendrez devant un jury de professionnels. C’est vraiment l’année de l’intégration dans le monde du travail que vous avez choisi. C’est aussi la concrétisation professionnelle de votre formation.

Ce n’est pas une année de plus mais bien la mise en application de toutes les connaissances acquises durant les autres niveaux.

Un cas réel

Elle consiste à traiter un cas réel qui vous est soumis par l’intermédiaire de professionnels de la construction. Il va s’agir soit d’une rénovation d’appartement, soit d’un changement de destination d’un lieu à vocation professionnelle ou commerciale.

Les lieux vous sont imposés selon les disponibilités du marché et devront être traités en adéquation avec un cahier des charges défini par des contraintes budgétaires et de destination. La proposition devra être traité dans des délais relativement court pour répondre à des contraintes professionnelles.

Vous mettez en forme une Esquisse, un APS un APD complet et DQE et DCE, accompagné d’une rédaction écrite (mémoire de licence) expliquant le déroulement de votre action et les options conceptuelles et pragmatiques qui vous ont guidés.

En fait toute la méthode de travail que vous avez apprise durant les niveaux différents.